Incertitude Édition

L’incertitude est la voie dans laquelle je me suis engagé en devenant auteur indépendant pour mon dernier roman Le mur et la raison. Jusqu’à présent j’ai toujours eu recours à des maisons d’éditions.

Cette alternative attire de plus en plus d’auteurs en mal de reconnaissance ou tout simplement pour exister. Il n’est pas dans mes intentions de décrier les éditeurs, ils ont bien évidemment leur place dans le milieu littéraire,ils en sont même une clé de voûte. Je ferai encore appel à leurs services, sans aucun doute.

L’autoédition est une nouvelle possibilité qui s’ouvre dans le monde littéraire sans pour autant concurrencer les maisons d’éditions.

Chaque année des milliers d’ouvrages parviennent chez les éditeurs. Il leur est matériellement impossible de disséquer chacun des manuscrits. Arriver au bon moment, au bon endroit, en s’inscrivant dans la bonne ligne éditoriale est souvent une gageure pour un auteur. Combien de romans, de nouvelles, et autres récits sont ainsi restés lettres mortes alors qu’intrinsèquement ils auraient toute leur place en librairie. C’est par l’autoédition que parfois un auteur se révèle au public.

Nous avons changé d’époque.
Il y a peu, la liste du Prix Renaudot a fait apparaître un livre auto édité par son auteur sur le site Amazon. Les membres du Jury du Prix Goncourt n’ont pas paru inquiets de cette évolution.

« Autopublication et prix littéraires : il ne faut pas avoir d’œillères »
(Bernard Pivot)

L’éditeur Antoine Gallimard soulignait :
« Je pense que c’est très bien, il n’y a pas de zone réservée. Dans l’autoédition, il y a des livres intéressants : la preuve, c’est que les auteurs cherchent ensuite un éditeur traditionnel » 

Cependant l’autoédition se heurte à un obstacle majeur : la diffusion. Les circuits habituels de ventes sont fermés aux auteurs indépendants. C’est là où les vraies difficultés commencent pour l’auteur. Alors, un choix s’impose, avoir recours aux sites sur Internet tels qu’Amazon. Certes, il convient de se plier à certaines obligations, mais les avantages qu’un auteur peut en retirer par ailleurs sont loin d’être négligeables. 

Incertitude édition est une gageure, un clin d’œil, un pas dans l’inconnu… La réussite de cette aventure dépend in fine des lecteurs qui souscriront, ou pas, à cette initiative, une véritable courroie de transmission précieuse et indispensable pour les auteurs. 

C’est grâce aux lecteurs, et à eux seuls, qu’un livre prend vie. Ils auront toujours le dernier mot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *